Première de couverture Asdiwal 10

Asdiwal 10 (2015)

Commander

Clifford Ando
Praesentia Numinis Part 3: Idols in Context (of Use)

MOTS-CLÉS : religion romaine ; idolâtrie ; icônes ; iconicité ; sémiotique ; représentation ; rituel
KEYWORDS : Roman religion ; Idolatry ; Icons ; Iconicity ; Semiosis ; Representation ; Ritual

RÉSUMÉ :
Cette section est le dernier d’une série consacrée au problème des images dans la religion romaine antique, et les différents contextes polémiques et académiques au sein desquels ce problème a été débattu. Ici, il s’agit de mettre en regard la documentation historique et les considérations archéologiques que nous offrent la recherche actuelle. Nous souhaitons en particulier remettre en question l’idée courante selon laquelle les images étaient une composante essentielle du culte, et aussi l’idée selon laquelle les images étaient destinées à un public humain. Une étude des archives historiques relatives aux pratiques rituelles et des lois visant à réglementer les pratiques rituelles, nous permet d’affirmer que, dans la pratique, aucun culte n’était adressé à des images ou accompli dans l’immédiate proximité d’une image, et surtout que les images n’étaient en aucun cas nécessaires au déroulement des rituels. L’usage d’images apparaît fréquemment dans les représentations du culte, mais le présent section insiste sur la nécessité de distinguer entre l’épistémologie partagée du rituel d’une part et celle de ses représentations figurées de l’autre. Les participants d’un rituel n’avaient en aucun cas besoin de se voir rappeler qui ils vénéraient.

ABSTRACT :
This essay concludes a series of studies on the problem of images in Roman cult and the varied contexts of polemics and scholarship in which the problem has been debated. is part places archaeological considerations in respect of contemporary scholarship in dialogue with historical inquiry. It first questions the commonplace assumptions that images were essential to cult, and that the audience for images was human viewers. A survey of historical records of ritual practice, and of cult regulations laying down norms for future practice, reveals virtually no record of cult directed at or situated near images, and no specification that images were required for worship. Images are often depicted in use in representations of ritual, but the essay insists on a distinction between the shared epistemics of ritual, on the one hand, and that of the representation of ritual conduct, on the other. Participants to a ritual did not need to be reminded who it was that they were worshipping.